.Vécu à St Sébastien

Une journée en abbaye                                           

Nous étions 22 ce samedi 1er juin à venir nous poser à l’abbaye de Bellefontaine pour déposer aux pieds du Seigneur, le temps d’une journée, ce qui nous encombre au quotidien. Il y avait des personnes qui viennent régulièrement, des personnes de la paroisse et d’ailleurs qui découvraient cette proposition et aussi une jeune famille.
Pour tous, ce fut un réel moment  de pause, de prières, de partage. Pour certains ce fut une découverte,  pour d’autres une invitation à vivre en famille sous le regard de Dieu un moment de prière et de joie dans la quiétude de l’atmosphère si apaisante de la vie monastique.
Nous avons eu également la joie d’accueillir le témoignage de Frère François-Marie, le frère « hôtelier ». Il a su nous faire partager comment il s’est senti appelé par Dieu, comment il a choisi de vivre dans la joie de l’Évangile en communauté avec les autres frères et nous faire comprendre quelle est leur place dans l’Église.

Quelques témoignages:

 « Samedi 1er juin, nous avons vécu notre 1ère journée en abbaye, en famille, proposée par la paroisse. Nous avons découvert l’abbaye de Bellefontaine, nichée dans un environnement accueillant et reposant.

Nous avons apprécié cette journée de «  pause »  en famille, d’invitation à la prière en toute simplicité et de temps « extra-ordinaires ». Nous avons déjeuné dans le silence. Pour nous, c’était une « première » et nous avons aimé ce repas silencieux.

Nous avons aussi eu la chance de rencontrer un moine. Il nous a partagé son choix de vie monastique. Ce témoignage de Joie de chrétien est un vrai cadeau.

En rentrant chez nous, nous nous sentions heureux et confiants. Merci pour cette belle invitation ! »

Christine & Gaël, Emma, Jeanne et Baptiste

« C’est la curiosité qui nous a poussé à nous inscrire à passer une journée à l’abbaye de Bellefontaine. Nous n’avions jamais été en Abbaye, ni échangé avec des moines. Quelle belle découverte. Ce MOMENT hors du temps, nous a permis de nous ressourcer. Quel beau partage avec le groupe paroissial si bienveillant et ce moine François Marie qui nous a ramené à l’essentiel : la joie de CROIRE en Dieu. »

Fabienne et Pierre

 

« Cette sortie à l’abbaye Bellefontaine fut un moment de paix et de ressourcement. Nous avons particulièrement apprécié la démarche de laisser chacun libre de vivre cette journée comme il lui convient. Quel beau témoignage que celui du frère François-Marie ».

Pascale et Thierry 

 

Témoignage de Sulivane Okory – Baptisé à la veillée Pascal

Alléluia, Alléluia, mon âme reçoit les merveilles de l’Eternel, Alléluia, Alléluia.
Je suis vivant grâce au baptême et mon esprit est ré- conforté de la splendeur du Christ ressuscité.
Frère et sœur voici le parcours exceptionnel que j’ai vécu . Durant de nombreuses années, je fus animé par cette envie de vivre mon baptême. Cette envie s’est renfor- cée au cours d’une messe. Ce jour là, pendant son ho- mélie, le curé de la paroisse signifiait que le chrétien s’identifiait par le baptême au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.
Cependant j’avais déjà une attache pour Dieu mais il me manquait cette reconnaissance divine. Bien que je fus bouleversé par cette parole du prêtre, il était diffi- cile pour moi de prendre tout de suite la décision , étant peu disponible pour les démarches et réunions de catéchèse. Mais avec le temps, je réussis à m’orga- niser pour y aller. Ce fut une rencontre merveilleuse avec le curé René , Cindy , les autres accompagnateurs Marcelle et Thomas.
Durant les rencontres vécues au cours des deux an- nées de préparation , j’ai partagé quotidiennement les avis et enseignements avec ces personnes merveil- leuses. Ces moments de partage et de concertation m’ont apporté force, confiance en moi et en l’autre , amour, tolérance, pardon, foi et reconnaissance en Dieu, dans toute son intégralité comme vit chaque chrétien au quotidien. Alors cela a été une bénédiction pour moi de com- prendre l’amour que Dieu a pour nous, de ne point juger parfois, de donner sans rien attendre en retour et de croire en Dieu PÈRE, FILS ET ESPRIT SAINT à tra- vers nos bonnes œuvres. Je suis nourri d’émotion, d’amour, et d’envie de l’avoir vécu auprès de vous tous, chers frères paroissiens , chères sœurs paroissiennes. Je suis conscient d’avoir intégré une famille, cette famille qui m’a soutenu pen- dant ma renaissance, pendant mon passage de la mort à la vie, comme Jésus l’a vécu.
Mon âme exalte les merveilles du Seigneur ALLÉLUIA ALLÉLUIA. Je suis enfant de Dieu et chrétien par le bap- tême, je suis avec vous, frères et sœurs dans le Christ et baptisé en son nom.
Merci à mes frères et sœurs, vous qui étiez présents durant tout mon Cheminement.
Merci à toutes les personnes de la paroisse présentes et aussi celles qui n’ont pas pu être là. Merci à l’organisation et aux diffèrents groupes pa- roissiaux, merci au curé RENÉ PENNETIER et aux autres prêtres de la paroisse. Merci à ma Marraine MARCELLE DAMAS, Merci à mon parrain THOMAS BOUCHER Merci à la sublime et amie CINDY ETONNO Merci à l’église CATHOLIQUE

Rencontre fraternelle de Carême

Nous nous sommes rencontrés à la maison, autour du thème de la fraternité, nous étions donc six personnes quatre de notre paroisse (catholiques) et deux autres venant de Rezé et Beauséjour (plutôt « éloignées » de l’Eglise et / ou en quête d’autre spiritualité).

Nos échanges ont permis de réfléchir sur les aspects positifs de la fraternité (en termes de respect de l’autre, élan et disponibilité vers l’autre) et ses exigences (exigences envers soi-même et envers les autres, car cela demande des efforts parfois) « la fraternité » est-elle volontaire ?

La fraternité présente aussi des limites, c’est-à-dire que nous ne pouvons pas tolérer tout sous prétexte de « fraternité », car bien que nous soyons tous membres de notre grande famille humaine, par respect de soi, on pense aussi à se protéger.

Nos dialogues ont permis de voir la portée de ce que nous « vivons en fraternité », en effet : le plus important c’est le partage concret avec notre frère et sœur.

Voici quelques réflexions, notre réunion s’est terminée tard après un diner frugal partagé et tout notre groupe était très content.

Myriam et Joseph

Compte-rendu de la rencontre sur l’ Islam le 8 mars 2019

C’est d’une première rencontre en avril 2018 avec des musulmans de la mosquée Asalam , qu’est venue l’idée à un groupe de paroissiens de St Jacques-St Jean-Ste Famille d’inviter des chrétiens à réfléchir et à leur donner quelques points de repères sur l’Islam et les communautés musulmanes.
Gérard Epiard, prêtre coopérateur, spécialiste de cette religion, et Marita Andreux ( service de relations avec les musulmans) nous ont donnés quelques clés pour aborder sereinement et mieux connaître l’Islam .
On compte 1 milliard 300 millions de musulmans de par le monde, principalement en Indonésie (160 millions) au Pakistan (140 millions) en Inde ( 124 millions) au Bengladesh (116 millions), en Turquie… La grande majorité des musulmans vivant dans les pays en voie de développement. En France, on en compte 4 millions 300000 soit 7% de la population. En L.A en 2008, 50000 pratiquants se réunissent dans 14 mosquées et salles de prières
Une grande diversité de courants existe en leur sein , tous rassemblés autour du Coran. Cette Parole de Dieu révélée à son prophète Mahomet en 612 ne prend sa signification que proclamée . Parole sous forme de loi très rigide , sécurisante, qui dicte sa conduite au musulman . Le Livre est dépositaire de la Vérité . La Fraternité qui fonde leur foi , la communauté des croyants , la morale , la vie de famille sont des points très importants dans cette religion ( 3ème sourate «  Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les Hommes »)
Il y a actuellement un réveil des autorités musulmanes . Des historiens et des intellectuels réfléchissent et font une relecture du Coran pour adapter la théologie à notre époque moderne. Le défi d’aujourd’hui est de continuer ce processus .
Ci-dessous différences et ressemblances entre nos deux religions, sachant que pour les chrétiens J.C est la Parole de Dieu fait Chair, tandis que pour les musulmans le Coran est la Parole de Dieu révélée à son prophète Mahomet .



CHRISTIANISME
DIEU
ISLAM
Foi en un Dieu unique qui s’est révélé aux Hommes en Jésus-Christ

Foi en un Dieu et Père , Fils et Esprit , Dieu Créateur de toute choses,

Dieu Amour

On le connaît en son Fils qui le révèle Père
 
Foi en un Dieu unique qui a révélé aux Hommes sa Loi par un Livre : le Coran

Foi en l’unicité absolue de Dieu , Dieu Créateur de toutes choses,

Dieu miséricordieux .

On le connaît par ses 99 beaux noms



2019 03 02 Temps Fort 1ère communion

Partir à l’aventure dans les pas de Jésus…

C’est ce qu’une soixantaine d’enfants ont fait le weekend des 2 & 3 mars.
Pour la première fois en inter-paroisses, St Sébastien et St Jacques St Jean Ste Famille, pour lier l’utile à l’agréable, pour cheminer vers la première des communions…
Suivre Jésus, demande aussi de pouvoir prendre le temps de faire le point sur sa vie, réfléchir à sa relation à Dieu : se positionner face à quelque chose qui me dérange, m’empêche parfois d’avancer …le déposer pour VIVRE le sacrement de pénitence et de réconciliation. Pas toujours facile pour les adultes… Et pourtant si l’on écoute les enfants, on s’interroge. Ils nous ont dit qu’ils se sentaient « mieux après », conscients malgré tout qu’il faut rester vigilant, « remplis de l’amour de Dieu », « calmes », « en paix », « tout neuf » …
Ils ont aussi partagé des moments simples de vie en groupe : repas, temps de jeux, nuit sur place, messe au Loroux -Bottereau, temps d’échange et de questions.
L’envie de revenir était très forte aussi. Nous sommes repartis fatigués mais heureux, enfants, parents accompagnateurs, catéchistes et prêtres, prêts à continuer à faire encore un peu de chemin ensemble…
Pour l’équipe Olga

2019 02 28 Comprendre la personne agée

Le Père Jacques Gouin, spécialiste en gérontologie, est venu nous mettre à « l’école des personnes âgées  » afin de mieux les comprendre pour mieux les accompagner « . Ce fut un échange enrichissant et passionnant.
Grâce à son expérience et à ses observations, le père Gouin nous transmet quelques conseils pour avoir une meilleure relation avec les personnes âgées:
 C’est en décodant leur langage et en apprenant à le déchiffrer , en les considérant jusqu’au bout comme
des personnes à part entière, en les respectant sans les juger , que la personne âgée restera elle-même.
 Une personne âgée à besoin de vie sociale pour exister  » suis-je en état d’être aimée ? » « Puis- Je encore aimer ? »
 Une personne âgée se raconte car elle a besoin d’unifier sa vie près d’un témoin de confiance, sans jugement , qui l’autorise à s’exprimer, valorise ce qu’elle dit et confirme ainsi la personne dans son état de personne unique.
Pour le Père Jacques Gouin, devant la vieillesse trois sortes de réactions :
 certaines personnes prennent la mesure , relativisent et acceptent de vivre dans ce nouveau contexte 

 d’autres s’enferment dans le passé et « décollent » du présent.
 enfin d’autres trouvent une façon d’exister en « cassant les pieds  » à leur entourage !
La personne âgée continue de se poser des questions jusqu’à la fin de sa vie , des questions sur sa mort (  » leur mort les habite ») . Sur ce point de vue le Père Gouin conseille de les renvoyer à leurs questionnements, de ne pas répondre à leur place et ainsi les laisser inventer leurs propres réponses.
En conclusion, on ne peut mourir que lorsqu’on a fait l’unité de sa vie , que l’on a donné le pardon à quelqu’un , que l’on s’est pardonné à soi-même ou que l’on a pu dire au-revoir à une personne chère.
Parfois lors d’un échange rempli d’émotion, on peut être amené à pleurer avec la personne âgée et ainsi entrer en plus intime relation.
Ce texte de Paul Baudiquey nous permet d’en prendre la mesure :

« Les larmes …sont une « grâce ». Elles implorent, elles apportent une vie plus forte que la mort.
Elles nous lavent des fatigues, des dégoûts.
Elles usent les pierres les plus dures quand la vie fait
les cœurs plus durs que la pierre. Elles sont une expérience
ruisselante de mort et de résurrection.
Elles dominent l’amertume, pour peu que des yeux,
des mains, un cœur soient leur écrin et les recueillent à l’égal
des perles les plus précieuses. Elles sont la rosée douloureuse
d’un printemps difficile.
Elles nous revêtent, non pas d’une défroque de banni, mais,
de la robe nuptiale du fils perdu et retrouvé. Elles sont
« l’ultime consentement d’un être qui accepte enfin
de tomber en ton humanité » (Lévinas).
Paul Baudiquey « Un évangile selon Rembrandt » (Mame Editeur)
Chaque année, le Mouvement Chrétien des

2019 02 02 – Confirmation 2ème temps fort.

Les jeunes du parcours de confirmation se sont retrouvés pour un deuxième temps fort intitulé « du Souffle pour la Vie ». Ils ont réfléchi sur le souffle qui les pousse pour réaliser leurs activités, les fait participer à leurs mouvements; mais aussi le souffle qu’ils perçoivent auprès de personnes qu’ils considèrent comme ressources. En lisant les actes des apôtres, ils ont découvert l’Alliance de Dieu avec St Paul et le souffle qui lui a été donné; un souffle qui est présent pour nous tous aujourd’hui, qui nous permet de faire régulièrement de « mini conversions ». Ils ont aussi été acteurs d’un jeu sur le pardon et clôturé la séance par une prière. Pour prolonger la matinée pour ceux qui le  pouvaient, un pique-nique a été partagé avec, en ce jour de
Chandeleur, des crêpes prévues par les animateurs.
Stéphane

2019 01 18 – Profession de Foi, 1er temps fort des jeunes.

Vendredi 18 janvier, 26 jeunes en route vers la Profession de Foi ou la 1ère des communions se sont retrouvés à la salle du Pré.
Accompagnés par Christophe, diacre, et Jean-Louis Maura , prêtre, ils ont pu échanger sur le programme de leur année et faire connaissance à partir d’un jeu de rôle. 
Imaginez-vous sur une île déserte, 3 tribus différentes avec des codes de communication à l’opposé, obligées de vivre ensemble et de construire une maison commune pour se mettre à l’abri.
Beaucoup de fou-rires, d’énergie, de pagaille…. Mais constat final : échec !
Sauf… si on décide de sortir de nos habitudes, de se respecter, de s’écouter et de s’accepter différents. 
Comme en Eglise ! Ils ont tout compris. Alors on peut y aller !
Prochain grand Rdv : Bellefontaine pour un WE en abbaye en avril.
Que faire en attendant ? Rejoindre un mouvement (ACE, Scouts, Mej ), participer aux Messes des familles, à la Matinale Jeunes, aller au caté, et continuer d’être heureux de vivre !
Olga et Marie

 

2018 11 25 Retour sur la messe de la Journée Mondiale des Pauvres et du Secours Catholique
« Un pauvre crie, le Seigneur entend » Cet extrait du message du pape François a été le fil rouge de nos célé- brations dominicales en cette journée du Secours Catholi- que et journée mondiale des Pauvres. Il s’intègre parfai- tement dans notre fil rouge de l’année « Servons ensem- ble la fraternité » . C’est dans cet esprit que le Secours Catholique et le pôle Solidarité nous ont proposé de confier au Seigneur toutes ces personnes que nous cô- toyons tous les jours : personnes isolées, personnes en difficultés, migrants en quête d’un monde meilleur.
Jean Luc

2018 11 17 Retour sur « Entretenir la Lumière du Baptême »

Samedi 17 novembre, nous nous sommes retrouvés pour un après-midi avec 6 familles qui ont fait baptiser leur jeune enfant dans l’année. Ce temps d’après baptême nous permet de partager sur cet accompa- gnement au sacrement.
3 Témoignages recueillis: « Avec mon compagnon, pendant la préparation, nous avons pu aborder des questions que nous ne soulevons jamais. Nous avons pris le temps de réfléchir ensemble sur des sujets importants qui sont souvent négligés. »

« Ce jour de baptême a permis aux 2 familles de se rencontrer, ce qui est rare et donc après nous nous sommes dit qu’il faudrait refaire de belles fêtes de famille. »

« L’enseignement donné par le père René autour du «Je crois en Dieu» nous donne des moyens de communi- cation avec Dieu. Nous ne savons pas toujours comment lui parler dans la prière. Nous avons trois formes complémentaires : comme à un Père, comme à un Frère, avec le souffle de l’Esprit. »

Guy