Célébrations du Carême

Le mercredi des cendres le 6 mars à 19h00 est la première célébration .

Le Carême se termine par la veillée Pascale le 20 avril à 20h00 et la Messe de Pâques le 21 avril à 10h30.

Ce Mercredi des Cendres marque l’entrée officielle en Carême ; le temps de préparation à la fête de Pâques, cœur de la foi chrétienne, qui célèbre la Résurrection du Christ. « La création attend avec impatience la révélation des fils de Dieu » (Rm 8,19), tel est le message que nous délivre le Pape François pour le Carême 2019.

Téléchargement du Message du Pape François

 

Premier dimanche de Carême

Je prends le temps de contempler Jésus dans sa lutte contre la tentation ! Qu’est ce que j’accueille de son combat, de son attitude ?
Et moi, quelles sont les tentations qui me traversent et qui peuvent mettre à mal la fraternité ?
« Il est écrit… » Face à la tentation, sur quelle(s) Parole(e) de l’Evangile, je peux m’appuyer pour résister et pour vivre et servir la fraternité ?

Deuxième dimanche du Carême

Je prends le temps de contempler Jésus transfiguré. Son visage de lumière m’invite à regarder le visage de tous nos frères défigurés !
Y-a-t-il eu dans ma vie des moments « lumineux » de fraternité ? Je relis ces moments et je vois comment ils me parlent du Christ ?
Quelles démarches, j’ai à faire :
. pour reconnaitre et accueillir Jésus « transfiguré » dans le frère « défiguré »
. pour passer de l’ombre de l’indifférence à la lumière de la fraternité
. pour passer de la nuit de la violence ou de la haine à la clarté de l’amour

Troisième dimanche du Carême

Fraternitée Cultivée
Je contemple la patience de Dieu qui ne désespère mas du figuier et qui continue toujours de labourer pour qu’il porte du fruit.
Patience de Dieu, urgence de la conversion
– Quels moyens je me donne pour ne pas me replier sur moi-même et porter les fruits de la fraternité?
– Quelle'(s) personne(s), je pourrai rencontrer cette semaine pour cultiver la fraternité.

 

 

 

Quatrième dimanche de Carême

Fraternité retrouvée.
Je contemple l’attitude du Père dans la parabole de l’enfant prodigue. Que me dit-elle de la miséricorde de Dieu.
En quoi cette miséricorde m’interpelle, à quoi m’appelle t-elle?
Comme le fils ainé, n’ai-je pas la tentation de m’enfermer dans ma jalousie et mes suffisances? Est-ce que je sais m’ouvrir à la joie du pardon?

– Avec quel frère ou soeur je pourrai me réconcilier?

– Est-ce que je suis prêt à vivre et à accueillir le pardon de Dieu comme une fête?

 

 

Cinquième dimanche de Carême

Fraternité réconciliée.
Je contemple l’attitude de Jésus envers cette femme. Qu’est ce qui me parle, m’étonne, me questionne dans cette attitude?

Comme les scribes et les pharisiens, ne suis-je pas porté à condamner, sans accueillir ce qu’il y a de beau et de riche chez l’autre? Est-ce que j’ai fait l’expérience d’avoir été pardonné?

Je remercie le Seigneur pour ces pardons reçus… qui m’ont libéré, réconcilié avec moi-même, avec un frère ou une soeur, avec Lui!